Petit exercice de décryptage sur "les discours politiques"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petit exercice de décryptage sur "les discours politiques"

Message par Claire M3T le Lun 16 Juin - 19:59

En tant que citoyenne lambda, je trouve que, que tant qu'il s'agit de promesses, de dire ce qu'ils feront, ce qu'ils pensent,..., les discours des politiques sont souvent clairs et nets (au risque parfois même de choquer). Par contre, quand il s'agit de prendre en notre nom, des décisions qui doivent peser sur notre destin collectif, on ne nous les expliquent jamais ; du moins simplement, en décrivant les conséquences à en attendre, sans laisser de place aux doutes et aux imprécisions. Or quand avec ces décisions se détermine votre destin, il est indispensable de bien les comprendre, avec clarté, sinon à douter de la bienveillance des intentions de ceux qui décident.

Encore dernièrement un exemple flagrant : le "traité simplifié européen" ! Le "NON" des Irlandais, après celui des Français et des Néerlandais, n'exprimait-ils pas tout simplement l'incompréhension du peuple du projet qu'on voulait lui faire entériner ? Ne sentaient-ils pas l'entourloupe à plein nez ? Pourquoi, à ce moment de choix crucial pour notre destinée, les élites européennes n'ont-elles pas proposé au peuple une véritable constitution, vraiment simple, s'exprimant en quelques pages sur des grands principes partagés par tous ?

Bref, c'est comme si, au moment de décider pour le collectif, nos représentants n'allaient plus à l'essentiel, ne voulaient plus qu'on comprenne bien leurs intentions, les véritables objectifs poursuivis...

Pourquoi ?
-Parce qu'au pied du mur de la décision, ils sont en porte à faux avec ce qu'ils avaient annoncé auparavant et donc l'exprimer en toute transparence et responsabilité révèlerait leur imposture ?
- Parce que quand vient l'heure de mettre en actes leurs promesses, ils ne les assument plus ? Alors ils pensent faire passer la pilule en rendant tout très compliqué, flou, en prétextant la complexité du réel, en appelant à la rescousse des évidences évidentes ; ils justifient leurs démarches même si elles sont en complète contradiction avec leur proposition première.

J'ai donc voulu sur un exemple, parmi des milliers d'autres, faire un exercice de décryptage "de discours" du politique.

En tant qu'ex-adhérente du parti Modem, qui aurait souhaité voir des actes (ici la mise en place d'un nouveau parti démocratique) concorder avec les espérances (projet démocratique) qu'avait fait naitre le leader centriste, je me suis donc intéressée à décortiquer celui de François Bayrou, qui jusqu'à ce discours énoncé dans contexte presque "intime", s'était bien gardé de nous dire "concrètement" et "exactement" la véritable finalité de son parti (et pour cause, sa vision ne correspondait peut-être pas à ses promesses qui avaient attiré vers lui des milliers de nouveaux adhérents ?).

Ce choix d'un discours de Bayrou est intéressant à plus d'un titre mais en particulier car c'est celui d'un homme qui s'est positionné comme différent des autres politiques classiques, et qui se voudrait charger de décider du destin de millions de Français.

Cela se passait au Café démocrate du 14 novembre 2007, François Bayrou rencontrait une centaine de militants au Bar "L'Imprévu", Paris 14e.

http://www.dailymotion.com/video/x3hzc7_francois-bayrou-on-est-un-commando




L'analyse se fait dans un message suivant !


Dernière édition par Claire M3T le Mer 25 Juin - 22:31, édité 5 fois
avatar
Claire M3T
habitué

Féminin Nombre de messages : 214
Localisation : Utopia
Date d'inscription : 01/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Nul besoin de ton analyse

Message par Hirmente le Lun 16 Juin - 20:20

FBayrou a fort justement dit que les facteurs de divisions, même de bonne volonté, n'ont rien à faire dans le MoDem commando.
Donc, tu as bien fait de quitter ce parti, tu NOUS rend service.
avatar
Hirmente
habitué

Masculin Nombre de messages : 80
Age : 69
Localisation : Région Savoie
Humeur : intellectuelle et exigente
Date d'inscription : 05/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit exercice de décryptage sur "les discours politiques"

Message par Claire M3T le Lun 16 Juin - 20:33

Chantier en cours cyclops


Dernière édition par Claire M3T le Mar 17 Juin - 17:26, édité 5 fois
avatar
Claire M3T
habitué

Féminin Nombre de messages : 214
Localisation : Utopia
Date d'inscription : 01/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit exercice de décryptage sur "les discours politiques"

Message par Claire M3T le Lun 16 Juin - 21:15

Hirmente a écrit:FBayrou a fort justement dit que les facteurs de divisions, même de bonne volonté, n'ont rien à faire dans le MoDem commando.
Donc, tu as bien fait de quitter ce parti, tu NOUS rend service.
Je n'ai que faire de ton appréciation sur le fait que j'ai quitté le parti ! Peu importe que je vous rende ou pas service ... Il s'agirait plutôt de vérifier si nos politiques rendent bien le service pour lequel ils sont payés.Ce qui compte ici c'est de bien comprendre le fonctionnement de la politique et des politiciens en France, afin de ne plus tomber dans leur piège, ni nous faire séduire par leurs belles paroles creuses, mais aussi pour les obliger un jour à nous rendre des comptes sur les décisions qu'ils prennent en notre nom.

Ce qui m'intéresse ici, c'est de décrypter les discours de nos représentants. Celui de Bayrou est exemplaire car il montre, dans l'unique cas où il a eu de véritables décisions à prendre (puisqu'il n'est pas au pouvoir, les seules décisions qui lui restent concernent la définition de son parti) n'ont strictement rien à voir avec ce qu'il a dit de ce qu'il ferait : les belles valeurs à respecter, les "il faudrait que" ... comme nous en avons eu encore quelques exemples fameux dans les discours de "de Sarnez" et "Bayrou" à la convention Europe.

Partant de l'idée que c'est "au pied du mur qu'on voit le maçon", mon hypothèse c'est que le comportement au moment d'une décision, renseigne avec précision sur la "valeur l'éthique la morale du décideur", ce qui, par projection, nous permet d'anticiper la teneur de ses décisions à venir. A partir de l'analyse d'une seule de ses décisions, nous devrions être en capacité de prédire la nature de toutes les autres.

Si j'ai raison, nous aurions là, un bon outil à mettre à disposition de nos concitoyens pour qu'ils puissent mieux prévoir les comportements et les décisions de leurs représentants dans l'action politique. Avec lui, il seront donc à même de mesurer la confiance qu'on peut mettre en nos futurs représentants, et d'évaluer l'intérêt de leur donner à s'occuper de notre destinée en fonction de nos attentes...


Dernière édition par Claire M3T le Mer 18 Juin - 21:08, édité 1 fois
avatar
Claire M3T
habitué

Féminin Nombre de messages : 214
Localisation : Utopia
Date d'inscription : 01/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit exercice de décryptage sur "les discours politiques"

Message par Claire M3T le Mar 17 Juin - 17:25

Décryptage d'un discours politique de F. Bayrou dans lequel, il s'attache à définir l'avenir de son nouveau parti le Modem.

Tps
Phrase clef
Analyse
questions
04s _ "On dit qu'il faudrait appliquer à l'intérieur exactement ce que nous voulons pour le monde politique français ; je crois que c'est une fausse symétrie"Comme Sarko, FB commence par énoncer des fausses vérités !


FB parle en tant que "leader du parti" ou en tant qu'"organisateur du monde politique fr" ?

---> Est-ce une technique utilisée pour assoir sa légitimité sur un territoire plus vaste que celui où il a ses prérogatives. Car le sujet n'est-il pas ici de parler de la seule organisation du parti?
--> Car sinon à quoi sert, au moment de l'énonciation du discours, de parler de l'organisation de la sté Fr , sur laquelle il n'a aucune influence possible !
25s _ "Parce que dans le monde politique Fr "vous" devez organiser le pluralisme la confrontation des opinions, mais "nous", notre premier devoir est d'être un commando de transformation de la société"opposition Vous//Nous ?
opposition "lui ou gouvernement"//"membres du parti"?
Il indique à tous les membres de SON mouvement politique la nature de leur devoir et donc l'objectif du Modem !
C'est le chef auto proclamé, qui, à défaut de "piloter" l'externe, en interne prend toutes les décisions, choisit le cap : ça ne se discute plus !
30s _"C'est pas la même chose la logique de commando (qui doit prendre en compte les sensibilité diverses... Je proposerai des idées)" On sent FB, obligé d'accorder quelques concessions à cette "dure logique de commando", tant cet une idée est "incroyable" dans la bouche de quelqu'un qui se dit démocrate, habituellement "modéré" !Comment réagit la salle ? Obligé d'adoucir son idée, dans la même phrase, il se préserve le contrôle "des dérives potentielles", puisque c'est "lui", qui fera encore les propositions ? Où est l'espace pour d'autres initiatives que celles de FB ?
43s _"Notre premier devoir, c'est de changer la sté française" Syllogisme : tant que le parti n'est pas au pouvoir, il ne peut changer la société Pourquoi affirmer cela ? Pour avoir une prémisse fausse à son syllogisme ?
50s _"et vous ne pouvez pas le faire si toute votre énergie se perd en débats internes" soit vous ne pouvez pas en être, si votre énergie est consacré aux débats internes on ne peut qu'en tirer la conclusion suivante : Pas de débats en interne
60 _"...allez lire interview d'Aster Campbell... passionnante... le type de la victoire de Blair Appel à argument d'autorité, sélection d'une personnalité qui plus possède la recette de des plus hautes victoires
1mn16 _"Vous parlez de vous-même au lieu de parler des gens. Parlez des gens ! Il en tire une leçon pour nous militants : ne parlez pas de vous mais des gens" Ha ? Et comment on parle, quoi, des gens ? Interpellation qui ne mange pas de pain puisque sans indication pratique ; à noter que Bayrou dit aux autres de faire ce qu'il ne sait pas faire pour lui-même
1mn30 _"et 2° y qu'une seule chose qui soit mortelle pour un parti c'est ses divisions ; si vous présentez vos divisions en façade, vous êtes mort ; ce n'est pas de moi c'est d'Aster Campbell" on affirme maintenant qu'il ne doit pas y avoir d'expression de nos divisions à l'externe (tous disent que ce n'est pas bien)" Après avoir supprimer plus haut les débats en interne, on interdit maintenant l'expression de nos divisions en interne comme en externe
1mn55 _"... je nous invite
1/ à être une force de transformation de la société
2/ à faire de la cohésion plutôt que de la division
..."
encore des affirmations péremptoires sans dire comment y arriver Incidemment on aurait pu demander à FB pourquoi les statuts écrits par lui portent en eux des divisions : collège des élus et des non élus...?
2mn19 _"...et à cibler avec précision tous les gens dont les attitudes, qu'ils le veuillent ou pas, c'est souvent de très bonne intention tout ça, conduisent à la division plutôt qu'à la cohésion Il s'agit de "cibler" les "opposants à la pensée unique" ; mais il ne dira pas pour quoi en faire ? Qu'on leur coupe la tête ! disait la reine d'Alice Cela ressemble tout de même à une fatwa : sus aux diviseurs, que d'ailleurs l'on a pas décrit précisément ---> c'est la porte ouverte à tous les abus, exclusions arbitraires etc.
2mn52 _ "parce qu'on est un commando...1/1000 de sté fr...on pourra élargir à 100000 notamment si vous vous y aider "Justification de tous ce fatras d'illogismes : Tout "ça" parce qu'on est un "commando" Est-ce qu'on a déjà vu un parti n'être qu'un commando ? Est-ce que ce seul objet n'est pas restrictif ? Dans un commando, il n'y a que le chef face à la piétaille, qui ne pense rien, qui ne dit rien, juste bonne comme chair à canon

Ce discours explique à mon sens toute la philosophie de Bayrou. Il nous apprend incidemment, comment il méprise ses adhérents. Qui eux ne sont pas plus excusables, d'accepter ainsi toutes ces fausses évidences sans broncher, voire avec sympathie ! Bayrou est là, seul face à des centaines de gens, auxquels il ne demandera jamais leur avis. Il donne son programme, ses ordres, ses consignes... Pourquoi ne se pose devant lui aucun être autonome de pensée ? De toute façon, avec un tel discours, bien courageux celui qui aurait osé proposer une manière différente de fonctionner. Les troupes auraient aussitôt su comment réagir : il faut ciblerceux qui veulent la division !

Dans cette rencontre, la cohérence entre le fond et la forme est extraordinaire. On la résume à "Pour rester tous cohérents avec moi-même, surtout pas de débat, pas de diversité, pas de confrontation !".

Ainsi à l'analyse de ce seul discours, on peut prévoir, sans risque de se tromper, que le parti de Bayrou ne sera jamais un parti démocratique (au sens où l'on considère qu'à la base de la démocratie, il y a le débat, ou s'exprime la diversité des opinions) mais se suffira d'être un instrument sensé emmener à "la victoire"...

...Victoire sur quoi ? Pour qui ????

D'autre part ce discours montre que Bayrou n'a besoin de personne pour construire les solutions susceptibles de transformer la France. Les seules tâches à exécuter par ses militants sont "de chasser les diviseurs", voire, si ils ont le temps, de ramener quelques adhérents,..., pas de construire ensemble, un programme adapté à notre société actuelle.

Si j'avais participé à cette réunion, j'aurais dit à monsieur Bayrou, que pour moi, un parti, a bien d'autres fonctions beaucoup plus passionnantes, que celle d'être un commando, que son esprit, resserré par des dizaines d'années de politique, ne lui permet sans doute plus d'imaginer.

Par exemple, le creuset dans lequel des citoyens raisonnables viendraient déposées leurs idées élaborées à la suite de leur expérience concrète de la vie réelle ou en fonction de leurs compétences et de leur savoir-faire. Ou bien un lieu d'étude pour partager des constats, des analyses, et trouver des meilleures solutions aptes à transformer la France. Ou encore le lieu d'expérimentation des méthodes d'introduction de ses nouveautés, car avant de vouloir les appliquer à la société toute entière, il faut avoir l'humilité de s'assurer de leur faisabilité !

Quelle vanité que ces hommes qui croient tout savoir, tout seul, qui n'adoptent pas d'abord pour eux-mêmes ce qu'ils croient bons pour les autres, qui ne perçoivent pas qu'il est indispensable avant de mettre en pratique ses belles idées, de les tester ; sinon à risquer de produire des effets inverses à ceux désirés ! Quelle fatuité que de se penser ainsi autorisé à imposer ses volontés médiocres à l'ensemble de la population, sans vérifier au moins leur pertinence !


Dernière édition par Claire M3T le Mer 18 Juin - 17:09, édité 5 fois
avatar
Claire M3T
habitué

Féminin Nombre de messages : 214
Localisation : Utopia
Date d'inscription : 01/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit exercice de décryptage sur "les discours politiques"

Message par Dakaptien le Mar 17 Juin - 18:40

Merci pour ta bonne analyse, Claire.

Commando: formation militaire (ah bon?), de faible effectif (là, c'est vrai), chargée de missions spéciales (??) et opérant isolément (ça c'est vrai)
avatar
Dakaptien
habitué

Masculin Nombre de messages : 46
Age : 63
Localisation : Lille
Date d'inscription : 04/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit exercice de décryptage sur "les discours politiques"

Message par Hirmente le Mar 17 Juin - 23:18

Claire, arrête de te la péter,
tu es une analyste pitoyable.
D'ailleurs, vous allez rester toutes les deux, toi et l'admin
(personne n'a compris que TU ES l'admin, bien sûr!)
Allez, salut, cette fois je me casse, c'est sans intérêt.
avatar
Hirmente
habitué

Masculin Nombre de messages : 80
Age : 69
Localisation : Région Savoie
Humeur : intellectuelle et exigente
Date d'inscription : 05/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit exercice de décryptage sur "les discours politiques"

Message par Hirmente le Mar 17 Juin - 23:23

JE RELEVE UN DERNIER DETAIL, QUI DEMONTRE QUE TU N'AS PAS PEUR DE PERORER SUR CE QUE TU NE CONNAIS PAS :

Un commando, dirigé par un GENERAL ?
Pauvre petite chose.
avatar
Hirmente
habitué

Masculin Nombre de messages : 80
Age : 69
Localisation : Région Savoie
Humeur : intellectuelle et exigente
Date d'inscription : 05/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Même configuration que pour Hitler en 1933

Message par Claire M3T le Mer 18 Juin - 12:55

Pas de pb ! Si le Général ne te va pas on le remplace par le chef de commando !
Comme d'hab., tu crois qu'en relevant les erreurs de l'analyste, cela t'exonère de répondre sur le principal, qui lui seul pose problème, bien entendu !

Vois-tu, je sais très bien que ce site n'est pas fréquenté ! C'est justement pourquoi je m'essaie à des choses dont on n'a pas l'habitude dans les médias... Qui ne peuvent, dans un premier temps, qu'être brut de décoffrage. En me disant que chaque petit pas vers l'élucidation est un de plus vers la "vérité" de notre société, et qu'à un moment où un autre, nous serons assez forts pour être en mesure de convaincre.

Car notre job est difficile ! Nous avons à la tête de notre pays, une classe dirigeante totalement hors jeu aujourd'hui. Mais il ne suffit pas de le dire, de le dénoncer, il faut le démontrer. Jusqu'au jour, où il leur sera devenu définitivement impossible de nous rejouer leurs numéros de cirque : le clown au pouvoir et ses jongleurs dangereux me font gerber mais font aussi très peur !

Il n'y a pas que les politiques à prendre pour cible ! Tout l'établishement fonctionne ainsi : mensonges sur les objectifs à atteindre ; double discours ; perversité des actes ; double bind ...
Ce sont tous des menteurs invétérés, qui, une fois en capacité de "décider", ne respectent aucun de leurs engagements.

Ils savent, comme nul autre pareil, utiliser les institutions à leur seul profit; ou manier le langage pour séduire les foules, leur imposer leurs "incompétences", tout en s'exonérant d'assumer leurs responsabilités ou de payer les conséquences de leurs actes.

La seule façon que je vois aujourd'hui de sortir de ce simulacre, c'est d'une part de disséquer ces mécanismes tueurs, d'autre part d'en ridiculiser leurs thuriféraires.

Mais s'attaquer politiquement à eux, veut dire s'attaquer à ce qu'il y a de plus intime chez la plupart de ces êtres. Car en agissant comme ils agissent, non seulement, ils protègent leurs propres intérêts mais aussi leur existence même : ils auto-justifient leurs processus mentaux (délire narcissique de toute puissance).

Le problème, c'est que ces personnes, une fois rendues légitimes, même si leur position d'autorité procède de leur imposture, ils deviennent indéboulonnables. Immunisé par le pouvoir (même spolié), personne n'est plus en capacité de les délégitimer, et donc d'empêcher aucune conséquence de leurs décisions, même si celle-ci est la plus dangereuse qui soit (guerre en Iran pe).

L'inanité de ce fonctionnement pervers apparait de plus en plus : Le président de la République s'est fait élire sur de la blablat...Utilisant à son avantage, le mécanisme mis au point par les politiques de gauche et de droite, le parlement étant à majorité à sa botte, tous ses textes, qu'ils soient les plus débiles, les plus infâmes, seront votés chaque fois sans problème.

Alors moi, je ne comprends pas, pourquoi les parlementaires continuent de jouer le jeu de la démocratie, alors qu'ils savent que leurs discours ont le même effet que de causer dans le vide ? Ou pourquoi les chefs de syndicats continuent à épuiser le peuple dans des actions et des grèves inefficaces ? Pourquoi les médias ne font que répéter et mettre des écrans de fumée ?

Telles que sont nos institutions maintenant, il suffit de prendre le pouvoir, pour obtenir "le permis" de faire toutes les conneries du monde, sans risquer d'être empêché, encore moins d'être puni. Eh bien pour moi, cette configuration est la même que celle qu'Hitler a trouvée en 1933.

C'est pourquoi, ne pouvant compter sur la sagesse ou le courage des politiques et des médias, il faut vite maintenant changer d'option avant qu'il ne soit trop tard :
1/ Non seulement
- ne plus faire confiance à nos représentants ou à la classe dirigeante ! Même ceux sensés être parmi les meilleurs (confère analyse) ne sont que des menteurs et des irresponsables.
- Plus, se méfier des seconds couteaux, des militants des partis", qui acceptent sans mots dire de n'être que les instruments dociles des premiers (pourquoi personne ne rétorque rien aux idées "loufoques" de Bayrou ?)
- ne plus croire à la vertu des systèmes "faussement démocratiques", devenus pièges à l'entendement.
2/ Mais aussi :
- Il faut faire prendre conscience à "l'opinion" de l'incurie du système tout entier qui n'est destiné qu'à le broyer ou à ne servir les intérêts que d'un petit nombre.
- Lui donner les moyens de se forger une intelligibilité fiable de ce qui lui arrive.
- lui donner le courage de résister dans un premier temps et de combattre dans un second pour faire advenir un nouvel avenir digne à leurs enfants.
avatar
Claire M3T
habitué

Féminin Nombre de messages : 214
Localisation : Utopia
Date d'inscription : 01/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Excellente analyse Claire!

Message par bibifa le Dim 29 Juin - 20:41

Bravo pour l'analyse et le décryptage!
Chiche on fait la même chose pour l'unique motion présentée aux adhérents?
A mon avis, sur certains paragraphes, on devrait cerner encore plus précisément certains points que tu a si justement relevés!
Amitiés
Brigitte
avatar
bibifa
Intéressé

Féminin Nombre de messages : 8
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 25/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://sbibif.spaces.live.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit exercice de décryptage sur "les discours politiques"

Message par Admin le Lun 30 Juin - 13:07

Bonne idée Bibifa !
Ok ! on va mettre "la motion" de "l'unique" dans la machine à décrypter....






:méchant$:





Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 75
Localisation : 78
Date d'inscription : 04/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://desliberations.forumsactifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit exercice de décryptage sur "les discours politiques"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum