Le nouveau "militant politique" doit arriver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le nouveau "militant politique" doit arriver

Message par Claire M3T le Ven 16 Mai - 12:57

Je suis intervenue sur un site du modem très bien fait France démocrate sur la page destinée à constituer un répertoire des tâches du militant politique.

"Que fait un militant politique ? Répertoire à compléter"


Quelque soit le parti même les plus neufs, les animateurs intellectuels de ces entités suppose toujours un militantisme à l’ancienne : une centre composé de quelques "têtes pensantes" qui émet sa bonne parole sur un extérieur là pour le recevoir béatement et le transmettre à d’autres ... Le militant porteur de la propagande prédigérée !

A ces répertoires des rôles et des fonctions, il manque toute la facette de la remontée de l’information de la base vers les instances de décisions.

Comment est recueillie cette réflexion de la base ? Car elle seule est ancrée dans la réalité du monde ? Comment est-elle formulée ou défendue pour devenir à coup sûr proposition ou plan d’actions, et non pour rester lettre morte comme on le voit malheureusement chaque fois ?

L'enjeu est de taille :il s'agit qu'enfin, les citoyens fassent eux-mêmes advenir des bonnes solutions à même de transformer la société selon les nécessités du réel, et non plus en fonction de l’actualité du moment ou selon les pulsions personnelles de quelques-uns !

C’est drôle d'être si friand de ces systèmes désuets, qui n’ont pourtant plus leur place, à l’heure d’Internet ! Le pire c’est que tout le monde au final accepte le système même si il est hautement stérile.

C’est pour ça que tous ces règlements sensés préparer une bonne organisation interne sont indigents. Puisqu' ils ne permettront, en aucune façon, de faire naître une nouvelle génération politique !

Ensuite en réponse à Danièle Douet, qui aurait aimé avoir des propositions concrètes, j'ai répondu :

Cela se jouerait au niveau de la mise en place de processus, concernant la prise de décisions et l’organisation des flux d’informations, au plan national comme local.

Par exemple : sur les groupes de réflexion, il faudrait installer une procédure (aller et retour) entre la base (groupe auto-constitué) et le sommet :

Le groupe de la base demande officiellement au sommet l’accord pour lancer une réflexion sur un thème, ou un travail quelconque (pour ce faire, il rédige : fiche projet + objectif + perspectives + moyen nécessaire...) ---> le sommet lui répond "oui" ou "non" de manière motivée et transparente !
  • Dans la négative, le groupe de la base revoie sa copie ou abandonne son projet.

  • Dans l’affirmative, ce "sommet" s’engage, le cas échéant, à donner les moyens nécessaires, et inscrit le projet dans l’agenda commun, ce qui lui fera obligation, une fois le travail terminé, de procéder à l’exécution des préconisations issues de celui-ci, à tout le moins de présenter le projet, pour débat et vote devant les instances dirigeantes : conseil ou la conférence nationale pour le modem par exemple.


Ainsi "les groupes de base" ne travailleraient plus en vain... La publication des décisions du sommet informerait le groupe entier sur les priorités et les hiérarchies de l'ensemble.

Ainsi, on pourrait faire de même pour constituer tous les des groupes de réflexion... stratégique, tactique, programatique... visant à alimenter les organes de décisions.
avatar
Claire M3T
habitué

Féminin Nombre de messages : 214
Localisation : Utopia
Date d'inscription : 01/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum